Compositeurs en herbe : un programme éducatif innovant

J’ai souvent considéré les musiciens comme des êtres dotés d’un langage mystérieux et inné. Pourtant le langage musical peut s’apprendre et il me paraît aujourd’hui essentiel de proposer une initiation à la création musicale dès le plus jeune âge. Les enfants peuvent en effet se montrer très créatifs en ce domaine, pour peu qu’on leur propose des situations suffisamment ouvertes, imaginatives et non normatives. C’est ce que propose aujourd’hui la Société de musique contemporaine du Québec aux élèves des classes du primaire et du secondaire avec le projet Compositeurs en herbe. Destiné à sensibiliser le jeune public à la création musicale contemporaine, ce projet éducatif propose de réaliser des productions musicales inédites en fournissant des pistes qui permettent de se livrer à des explorations et expérimentations sonores.

Divers documents écrits et sonores ont été réunis par la Société de musique contemporaine du Québec pour constituer une « trousse pédagogique » et aider les enseignants à proposer des activités à la fois originales et adaptées au milieu scolaire. Claire Cavanagh, responsable du volet jeunesse de la SMCQ et Hélène Lévesque, conseillère pédagogique en musique à la Commission scolaire de Montréal, participent activement à ce programme. Il s’agit surtout de faire connaître les compositeurs d’aujourd’hui et inspirer les élèves dans l’exploration de leur propre créativité. Ces derniers sont ensuite invités à présenter en concert leurs créations musicales mixtes. Lors des dernières éditions, les élèves ont pu appréhender le travail de compositeurs contemporains comme Ana Sokolovic. L’année dernière, ils ont joué une composition en hommage au compositeur québécois Denis Gougeon. Le spectacle qui a eu lieu à l’Espace culturel Georges-Émile-Lapalme de la Place des Arts a permis de mettre en avant le travail de ces jeunes, compositeurs de demain. Selon Walter Boudreau, directeur artistique de la SMCQ: «les enfants mobilisent des aptitudes dont ils ne soupçonnaient pas l’existence (…) et après s’être confrontés aux nombreux défis de la composition musicale, ils deviennent plus sensibles à ce qu’ils entendront plus tard et, pour nous, c’est capital. »

Cette année les créations musicales seront inspirées de l’Atlantide de Michel-Georges Brégent. Une œuvre complexe qui allie aussi bien des sons électro-acoustiques (sons entièrement créés et manipulés, transformé par le biais de machines) que des sons réels, notamment grâces aux nouvelles technologies. Avec cette pièce, il s’agit surtout de démocratiser cette musique qui puise son inspiration dans notre société, dans ce que nous vivons tous.

N’étant guère répandues dans les pratiques culturelles les plus courantes, l’écoute et la découverte d’œuvres musicales contemporaines surprennent toujours, dérangent souvent et suscitent de multiples interrogations, quand ce n’est pas le rejet pur et simple. L’oreille, le plus souvent, aime la familiarité, apprécie de pouvoir être guidée par des repères (mélodiques, harmoniques, rythmiques). Elle est surtout gouvernée par des codes culturels. Toute musique a quelque chose à nous apprendre du monde qui nous entoure et de notre rapport à ce monde. C’est pour cette raison qu’une initiation dès le plus jeune âge est importante, voire nécessaire. Les plus jeunes n’ont pas encore construit de “ filtres ”culturels figés, ils sont restés en phase avec leurs réactions sensorielles et émotionnelles, alors que les adultes peuvent être conduits à s’en méfier et à s’en distancier. Ils peuvent ainsi s’engager dans un réel projet de découverte du monde sonore et de développement des capacités d’invention musicale sans avoir trop de préjugés. Il me paraît également intéressant de donner aux jeunes des réflexes musicaux à partir d’un langage faisant référence à leur culture. Au delà d’une richesse pédagogique, il s’avère que la musique contemporaine est aussi la musique la plus proche des enfants. C’est la musique qui s’inspire de la société dans laquelle ils évoluent, des sons dans lesquels ils baignent. Selon Roxanne Turcotte, spécialiste en musique électroacoustique et installations sonores, ces musiques contemporaines ne sont pas dépourvues de toute “ technique ” et demandent un certain “ savoir ” pour pouvoir être appréhendées, mais elles sont, pour certaines, plus proches de l’activité sonore spontanée de l’enfant. Certaines pièces sont plus accessibles que d’autres, mais leur exploitation sera facilitée par la mise en œuvre de projets par l’enseignant, qui permettront de donner du sens tant à la découverte auditive qu’à l’expérimentation par les élèves eux mêmes.

La démarche doit, comme à chaque fois qu’il est question d’écoute d’œuvres, s’efforcer d’effectuer un aller-retour permanent entre l’écoute et la production, dans une démarche symétrique que Roxane Turcotte formule de la façon suivante : « écouter pour faire, faire pour écouter ». En s’inspirant de l’œuvre phare Atlantide, un premier travail va faire appel à l’enregistrement de sons « concrets » et « bruts » en écho aux sons de la nature et de la ville qui viennent interagir dans la pièce. Ces échantillons enregistrés vont être fragmentés, répétés, assemblés de façon à composer un morceau. Les nouvelles technologies d’aujourd’hui permettent d’avoir une approche différente. Roxanne insiste bien sur le fait d’appuyer des démarches pédagogiques originales sur les outils disponibles ou à créer en fonction des besoins de la pédagogie.

gougon1 turcotte turcotte2 turcotte3

Les activités proposées par Compositeur en herbe se dérouleront à la Place des Arts les 13, 14 et 15 avril 2015 dans le cadre de la semaine de la musique à la CSDM 

Informations et inscriptions sur le site http://www.smcq.qc.ca/jeunesse/fr/education/compositeursenherbe/

Publicités
Tagué , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :