À la mi-temps de la Série hommage

Bonjour à tous!

Aujourd’hui nous vous présentons un petit fragment de l’entrevue faite avec Denis Gougeon où il nous parle des moments les plus touchants de cette première partie de la Série Hommage. Pour notre compositeur à l’honneur, cette année hommage est extraordinaire car 50 sociétés de concert et ensembles ont décidé volontairement de jouer au moins une des ses pièces. «Personne n’est obligé», rappelle Denis Gougeon, et c’est «touchant et gratifiant». 

Même si le compositeur s’est vraiment amusé avec toute cette première partie de la Série Hommage, il a reconnu qu’il y a eu des «moments plus forts que d’autres pour toutes sortes de raisons». D’abord, le concert d’ouverture qui a été «émouvant et extraordinaire» parce que son épouse a chanté la pièce Heureux qui comme, mais aussi parce qu’il y avait une «énergie fantastique» grâce à la présence de 150 des 400 enfants que le compositeur avait rencontrés dans les camps musicaux l’été d’avant.

Denis Gougeon se souvient aussi de l’hommage des professeurs et des étudiants de l’École de musique Vincent-d’Indy où il avait étudié, du concert de l’Harmonie FAMEQ et du concert de l’Ensemble Arkea où sept de ses ex étudiants de Doctorat ont composé une pièce à partir de ses Six thèmes solaires : « Cela reflète la partie de ma carrière d’enseignant et ç’a été beau parce qu’ils l’ont fait gratuitement et c’était généreux, un grand bonheur. »

Bonne écoute!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :