Le «Piano-soleil» inspirateur

Bonjour à tous!

S’il y a une oeuvre de Denis Gougeon que nous aimons bien, c’est bien Six thèmes solaires, une pièce composée à la demande du Concours de musique du Canada pour l’épreuve «Tremplin international» de 1990. Si vous l’aimez aussi, vous aurez l’occasion de l’écouter ce vendredi soir au concert de l’orchestre de chambre montréalais Ensemble Arkea à la Chapelle historique du Bon-Pasteur. Pour en savoir davantage, nous avons rencontré Dina Gilbert, fondatrice et directrice artistique de l’ensemble, qui, à 28 ans, est aussi assistant-chef à l’Orchestre Symphonique de Montréal.

Dina Gilbert dirigera l'Ensemble Arkea ce vendredi soir. PHOTO: Denis-Carl Robidoux

Dina Gilbert dirigera l’Ensemble Arkea ce vendredi soir. PHOTO: Denis-Carl Robidoux

La première partie du concert sera consacrée aux Six thèmes solaires, qui, selon Dina Gilbert, « permettent de démontrer la virtuosité et l’expression de dix instruments solistes (piano, flûte, clarinette, cor, saxophone, trompette, violon, alto, violoncelle et voix), » parfois accompagnés par le piano. La première de ces dix pièces, Piano-Soleil, est aussi la plus importante car elle génère la musique de toutes les autres planètes qui sont donc des variations sur la musique du soleil. Selon Dina Gilbert, le Piano-Soleil « est certainement l’élément initial de tout le cycle. D’ailleurs plusieurs créations de la deuxième partie du concert ont pris naissance d’un thème, d’un accord, ou encore d’une citation de Piano-Soleil. La pièce déborde d’énergie et est elle très lumineuse! »

« Denis Gougeon a composé de sorte à ce que chacun des instruments soit jumelé à une des planètes du système solaire. C’est donc une occasion unique de présenter le talent de musiciens de l’Ensemble Arkea, à titre de solistes pour une première moitié de concert, » explique Dina. « Grâce à l’excellente écriture de Denis Gougeon, elles sont accessible à tous les publics. De plus, tous les solistes de l’Ensemble Arkea sont enthousiastes de participer à un concert hommage à ce grand compositeur, » dit-elle.

Mais, en quoi se démarque Gougeon des autres compositeurs? « La musique contemporaine n’est pas toujours facile! Que ce soit pour l’exécuter ou encore pour l’entendre, je crois que Denis Gougeon est l’un des compositeurs du moment qui nous permet de réconcilier tous les publics avec la musique contemporaine. Même si sa musique est virtuose, elle est toujours agréable à interpréter. Sa musique prend rapidement vie puisqu’elle est bien écrite et évoque plusieurs caractères. De plus, le public est charmé dès les premières écoutes de ses œuvres, et c’est sans doute la clé de son succès depuis toutes ces années. »
L'Ensemble Arkea jouera le "Six thèmes solaires" ce vendredi soir. PHOTO: Denis-Carl Robidoux

L’Ensemble Arkea jouera « Six thèmes solaires » ce vendredi soir. PHOTO: Denis-Carl Robidoux

Dans la deuxième partie du concert, le public pourra entendre pour la première fois six nouvelles créations composées par des anciens élèves de la classe de composition de Denis Gougeon, ou encore des étudiants actuels. « Nous leur avons demandé d’écrire une courte pièce pour quintette à cordes, piano, flûte, clarinette et cor, inspirée des Six Thèmes Solaires de Denis Gougeon afin de lui écrire un hommage. Chacun d’entre eux s’est inspiré d’un matériau différent (thème, énergie ou encore une citation d’un mouvement spécifique) de l’oeuvre. Les pièces sont toutes très intéressantes et différentes puisque les compositeurs ont chacun un langage unique dans lequel on a toutefois glissé ça et là des éléments de la musique de Denis Gougeon. Ils ont tous travaillé avec cœur dans ce projet, car Denis compte beaucoup pour eux. C’est vraiment un plaisir d’interpréter la musique de compositeurs de la relève aussi talentueux. Nous avons beaucoup de plaisir avec eux à chacune des répétitions. » nous a raconté Dina Gilbert.

Dans ce concert, il y aura aussi une touche de multimédia préparé par Marc-Antoine Doyon. « Le sujet du « système solaire » permet facilement d’évoquer une multitude d’images, c’est pourquoi nous avons voulu apporter un autre élément afin de stimuler l’imagination des spectateurs. Les vidéos agiront à titre de toile de fond de chacun des mouvements afin d’accompagner la musique plutôt que de la masquer. Nous ne voulions surtout pas détourner l’attention des spectateurs de l’élément fondamental : la musique. Nous croyons que le résultat créé par Marc-Antoine Doyon et son équipe est tout simplement unique car ils ont trouvé des éléments du très grand (de l’univers) en filmant des objets très petits… vous devez assister au concert pour mieux comprendre! » Profitez-en!

Publicités
Tagué , , , , ,

Une réflexion sur “Le «Piano-soleil» inspirateur

  1. […] de musique Vincent-d’Indy où il avait étudié, du concert de l’Harmonie FAMEQ et du concert de l’Ensemble Arkea où sept de ses ex étudiants de Doctorat ont composé une pièce à partir de […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :