25 œuvres, 25 compositeurs québécois et 25 années

Bonjour à tous!

Le prochain rendez-vous de la Série hommage aura lieu ce mercredi soir à la Chapelle historique du Bon-Pasteur avec le premier concert du cycle de célébration du 25 anniversaire de cet endroit. La pianiste Louise Bessette nous propose 25 œuvres pour piano, écrites par 25 compositeurs québécois, au cours des 25 dernières années. Notre compositeur à l’hommage, Denis Gougeon, prendra part au premier récital avec son Piano-soleil, extrait de Six thèmes solaires. Pour en savoir plus, nous avons fait une petite entrevue avec Mme Bessette à la veille de son début.

Louise Bessette jouera 'Piano-soleil' de Denis à la Chapelle historique du Bon-Pasteur. PHOTO: Lida Amengual

Louise Bessette jouera ‘Piano-soleil’ de Denis Gougeon à la Chapelle historique du Bon-Pasteur. PHOTO: Lida Amengual

– Comment avez-vous fait la sélection de ces 25 compositeurs et ses 25 œuvres? 

Cela a été une recherche passionnante parce que je me suis rendu compte que cela prenait la forme d’un projet historique, car c’est l’histoire de la littérature pianistique québécoise sur une période de 25 ans. J’ai essayé de mettre une œuvre pour chaque année et j’ai presque réussi. J’ai puisé dans le répertoire que j’ai déjà sous les doigts et bien sûr j’ai fait beaucoup de recherche sur le site du Centre de musique canadienne au Québec où j’ai consulté beaucoup de partitions et j’ai écouté des interprétations. En même temps, le minutage, c’était important, je ne pouvais pas choisir 25 pièces de 30 minutes, mais pas de 5 non plus. C’était important un bon mélange de tout cela. Il y a des œuvres qui sont nouvelles dans mon répertoire et que je découvre, certaines que j’ai jouées plusieurs fois pendant ma carrière et d’autres que je revisite avec plaisir.

– Demain vous présenterez le premier de quatre récitals. Comment les avez-vous conçus? Sont-ils indépendants ou forment-ils un tout?

J’invite avec ferveur le public à venir aux quatre concerts parce que le spectateur pourra prendre connaissance de 25 ans de musique pour piano au Québec, même si chaque récital est aussi indépendant. Il y a toujours une idée d’ensemble car j’ai suivi l’ordre chronologique de l’année de composition des œuvres. La série finira en 2014 avec une création de Maxime McKinley, l’actuel compositeur en résidence à la Chapelle, qui sera un hommage au directeur de la programmation de la Chapelle, Guy Soucie.

– Vous jouerez Piano Soleil de Denis Gougeon. Pourquoi cette œuvre concrètement? Qu’y a-t-il de particulier? 

Tout d’abord, Piano Soleil, c’est une œuvre qui fait partie du répertoire pianistique depuis sa création et il y a beaucoup de jeunes pianistes qui jouent la pièce dans leurs programmes. J’ai fait une répétition avec Denis et pour moi il est quelqu’un tout simple, sympathique, chaleureux. Finalement, Piano Soleil est un peu à son image. C’est une œuvre vraiment bien construite et très virtuose, c’est un soleil très éclatant. Puis, au milieu de l’œuvre il y a une très belle section plus lente, plus lyrique, qui représente l’autre face de notre astre. En même temps, je savais que la SMCQ préparait la Série hommage alors cela s’intègre très bien à l’événement.

– En quoi se démarque Gougeon des autres compositeurs? 

Le premier mot qui me vient à la tête est « luminosité. » Il y a une grande fraîcheur dans ses œuvres et beaucoup de bonheur, de vie et de rythme. Avec tout ce rythme-là, c’est une écriture qui est très accessible pour le grand public aussi. Les compositeurs mettent beaucoup de leur personnalité dans les œuvres, je pense que la rencontre de la personne de Denis Gougeon et de son œuvre vont vraiment bien ensemble.

– Vous compléterez le programme avec José Evangelista, Michel Gonneville, John Rea, Brian Cherney et Serge Provost. Comment avez-vous préparé techniquement le concert?

J’ai répété les œuvres avec les compositeurs, sauf José Evangelista qui est en Espagne et qui ne sera pas non plus au concert. Ce sont toutes de grandes œuvres, mais la plus grande recherche, je n’aime pas parler de difficulté, c’est d’arriver a rendre l’atmosphère de chaque pièce et la personnalité de chaque compositeur. C’est une série de musique contemporaine, mais les 25 œuvres sont très variées et je travaille pour arriver à ce que mes interprétations reflètent chaque style.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :