6ème arrêt de l’été: Nicole Lizée et «Death to Kosmische»

Bonjour à tous!

Dans notre parcours visant à présenter de nouveaux compositeurs et redécouvrir de grands classiques de la musique contemporaine, nous revenons cette semaine au Québec pour parler de Nicole Lizée et son Death to Kosmische. La compositrice, née en 1973 à Gravelbourg (Saskatchewan), est venue s’établir à Montréal pour compléter une maîtrise en musique à l’Université McGill auprès de Denys Bouliane et John Rea.

nicole_lizee

Lizée a beaucoup composé pour des instruments considérés peu orthodoxes comme la console de jeu Atari 2006, des omnichords, des stylophones, les jeux portatifs Simon et Merlin ou encore du karaoké sur bande magnétique.

Avec sa pièce Death to Kosmische, pour quatuor à cordes, la compositrice, agréée du Centre de musique canadienne au Québec, a été finaliste du Prix collégien de musique contemporaine 2011-12. Cette œuvre est inspirée des sons « atmosphériques » et « cosmiques » de la scène expérimentale allemande des années 60, selon la compositrice, qui a essayé de mettre cette musique dans un nouveau contexte.

On ne peut terminer cet extrait sans s’attarder également à la vidéo de son oeuvre This Will Not Be Televised, écrite pour orchestre de chambre et tables tournantes.

La musique de Nicole Lizée donne vraiment l’impression d’être dans une nouvelle dimension, voire même dans un nouveau cosmos, mais toujours avec la certitude d’être au XXIème siècle. Et vous, l’aimez-vous?

Publicités
Tagué , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :